SUD Education Solidaires SUD Education 94
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les luttes | Les représentant-e-s | Stagiaires | Moyens des établissements | Education prioritaire |

Agenda


lundi 1er avril
Stage ouvert IATOS

Ca bouge dans les écoles et lycées du 94
Article publié le 19 mars 2019

Plus de 200 écoles (sur les 700 du département) sont fermées pour la grève du 19 mars, et une majorité d’écoles compte plus de 50% de grévistes. Un rassemblement devant la DSDEN 94 est prévue le matin du 19.

Dans les lycées la mobilisation s’organise contre la loi Blanquer, la réforme du lycée et Parcoursup. Ci-après quelques informations non-exhaustives.
Pour toute info complémentaire n’hésitez pas à joindre le syndicat : contact@sudeducation94.org

PDF - 88.1 ko


Lycée saint Exupéry (Créteil) :

Conséquences de la réforme :
-  Perte d’heures (50h en général, 30h en pro)
-  Fermeture de certaines options (ST2S, STI2D) => Elèves changent de vœux car ils ne veulent pas changer de lycée
-  7 postes en moins (contractuels, TZR)
Actions :
-  AG avec présence d’enseignant mobilisé du lycée Gutemberg
-  Souhait de distribuer un tract aux parents

Lycée Branly (Créteil) :
Actions :
-  Nuit des lycées (parents d’élèves, enseignant-es)
-  Souhait d’organiser une nouvelle nuit des lycées le 9 avril (date d’appel du collectif éducation 94)

Lycée Blum (Créteil) :
Conséquences de la réforme :
-  Pas de perte de poste (sont déjà à 35 élèves par classe)
-  L’option histoire des arts en péril

Actions :
-  Courrier aux parents d’élèves
-  Une majorité d’enseignants mettent 20/20 comme note au bulletin => 1er conseil, 7 enseignant-es sur 9 (le conseil a donc été annulé)
-  Appréciation « nous vous faisons confiance pour votre orientation » sur tous les bulletins
-  Certains professeurs de terminale remplissent les notes, mais n’ont pas fait remonter les notes de Brevet Blanc, lisent un texte au début du conseil puis partent
Toutes les actions ont été au préalable annoncées à la Cheffe d’établissement par une délégation.

Lycée Maximilien Perret (Alfortville)
Conséquences de la réforme :
-  Perte d’heures un peu partout mais pas de coupe franche

Lycée Eugène Delacroix (Maison Alfort) :
Actions :
-  Distribution de tracts devant le lycée lors d’une réunion pour expliquer la réforme aux parents d’élèves

Lycée Darius Milhaud (Kremlin Bicêtre) :

Actions :
-  Nuit des lycées en février
-  Lecture d’un texte en CA par des enseignant-es et parents d’élèves pour ensuite quitte le CA qui n’a pas pu avoir lieu