SUD Education Solidaires SUD Education 94
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Fiche-analyse | Interprofessionnel | Les luttes | Les représentant-e-s | Stagiaires | Moyens des établissements | Education prioritaire |

Des moyens pour accueillir et scolariser les élèves ukrainien-nes !
Article publié le 9 avril 2022

SUD éducation, avec l’Union syndicale Solidaires, condamne l’agression de la Russie contre l’Ukraine et apporte toute sa solidarité à la population qui subit la guerre déclenchée par le gouvernement russe. Elle en subit déjà les conséquences : morts, destructions d’habitations et de l’appareil productif, et déplacements de populations, en majorité des femmes et des enfants, les hommes étant majoritairement réquisitionnés.

Depuis la rentrée scolaire 2021, malgré les alertes répétées auprès des IEN et directement auprès des services départementaux du Val-de-Marne, y compris lors des CTSD, aucune décision de réouvrir des dispositifs "gelés" n’a été prise : 7 postes ont en réalité été fermés.
Une pétition intersyndicale, à l’initiative de la FCPE 94, avait été lancée, sans succès : https://chng.it/Qg4WFH2Lz4
Lors du CTA du 21 mars, M. le Recteur a réaffirmé que si les postes ont été gelés, c’est parce qu’il y avait beaucoup moins d’enfants allophones en raison de la crise sanitaire et d’arrivées moindre sur nos territoires. Ceci a d’ors-et-déjà des conséquences dramatiques sur les conditions de scolarisation des élèves allophones et sur les conditions de travail des équipes enseignantes.

C’est dans ce contexte que les collègues en charge des UPE2A sont sollicités dans le cadre de l’accueil d’urgence des élèves arrivant d’Ukraine, alors même qu’un certain nombre de dispositifs sont déjà en sureffectifs : Choisy-le-Roi, Maisons-Alfort, Villejuif, Villeneuve-le-Roi, Nogent, Vincennes... La circulaire de 2012 garantissant 9h d’apprentissage de la langue française pour tout élève allophone n’est clairement pas respectée !

A ce jour, aucun moyen réel n’est mis en œuvre dans le Val-de-Marne pour accueillir dignement les enfants ukrainiens, en dehors d’un kit d’accueil (https://www.education.gouv.fr/accueil-et-scolarisation-des-enfants-ukrainiens-340790) et de quelques tablettes distribuées par M. le Recteur dans une école de Vincennes, à grand renfort de communication !

Réouverture immédiate des dispositifs UPE2A gelés à la rentrée 2021 !

SUD éducation 94 salue la solidarité des peuples d’Europe envers les réfugié⋅es de l’Ukraine. Cette solidarité montre qu’il est possible d’accueillir massivement des exilé⋅es, et qu’il est possible de se donner les moyens d’un accueil digne.
Ce qui est possible pour les réfugié⋅es d’Ukraine doit également l’être pour tous les élèves allophones déjà présent⋅es sur le territoire.
On peut en effet se demander pourquoi la protection temporaire n’a pas été mise en œuvre lors des arrivées précédentes de réfugié⋅es, conformément à la Convention de Genève. Tous les jours, des réfugié⋅es Afghan⋅es, Syrien⋅es, Palestinien⋅es ou Africain⋅es continuent de subir une politique répressive partout sur le territoire français.

Une attention particulière devra être portée aux mineur⋅es non-accompagné⋅es : leurs droits fondamentaux à une scolarité, une orientation choisie, la santé, le logement, l’alimentation, doivent être garantis. SUD éducation revendique à cet égard des moyens pour l’amélioration des conditions d’existence des MNA déjà présent⋅es sur le territoire français. Leur place est à l’école ; ni dans un CRA, ni dans la rue, ni dans un avion de retour.

SUD éducation 94 invite les personnels à rejoindre les collectifs de défense de migrant⋅es déjà existants tels que le Réseau éducation sans frontières (RESF).

PDF - 321.4 ko
Communiqué UPE2A

Le communiqué en pdf